Théâtre Populaire Romand

Centre Neuchâtelois des Arts Vivants

Beau-Site, l’Heure bleue, Salle de musique

30, rue de Beau-Site
2301 – La Chaux-de-Fonds
Téléphone: +41 (0) 32 912 57 70
Télécopie: +41 (0) 32 912 57 72
www.tpr.ch

Directeur général: John Voisard
Directrice artistique: Anne Bisang

 

SUR LE MODÈLE DE LA DÉCENTRALISATION FRANÇAISE.

Le TPR naît en août 1961, à l’instigation de l’auteur Bernard Liègme, et sous la direction de Charles Joris. La compagnie s’organise en communauté dans une ferme du Val-de-Ruz. Elle y fabrique ses spectacles qu’elle joue à raison de plus ou moins soixante représentations dans tous les cantons romands.

En 1968, La Chaux-de-Fonds offre un abri urbain à la compagnie en acceptant son plan triennal d’activité et en y liant un subventionnement régulier. D’autres collectivités publiques financent également les activités de la troupe.

En mai 1983, le TPR ouvre sa maison du théâtre à Beau-Site, La Chaux-de-Fonds, dans les anciens bâtiments de l’Union Chrétienne de Jeunes Gens. La réaffectation architecturale du bâtiment a été conçue et réalisée selon les vœux, les études et les réalités de son équipe. Le TPR en est actuellement toujours locataire.

Dès 1993, six villes liées par conventions de trois ans, La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Le Locle, Bienne, Delémont et Moutier, donnent au TPR le statut d’une association qui permet de stabiliser les activités théâtrales à un niveau minimal. La confiance des publics semble retrouvée. En 1994, la solidarité de l’Union des Théâtres Romands et d’un grand nombre d’artistes du spectacle vient conforter ce nouveau départ lors d’une grande fête.

Dès la saison 1999/2000, le Théâtre de la Ville, propriété de la Fondation Musica-Théâtre, seul théâtre à l’italienne de Suisse avec celui de Bellinzone, est fermé pour une restauration à caractère historique qui s’étalera sur trois saisons. Le TPR et Musica-Théâtre décident alors de proposer au public une saison commune dans les locaux de Beau-Site.

En 2001, Charles Joris atteint l’âge administratif de la retraite. Après quarante années de direction artistique à la tête du TPR, il est remplacé par Gino Zampieri, qui avait déjà fait partie de l’aventure du Théâtre Populaire Romand dans les années 1964/1965, alors que la troupe était encore installée dans le Val-de-Ruz et en y signant trois mises en scène dans les années 1990.

 

En juin 2004, le TPR s’est associé définitivement à la Fondation Musica-Théâtre (qui a été créée en 1953 pour prendre la conduite du Théâtre de la Ville inauguré le 5 septembre 1837). Le TPR devint ainsi l’entité de création, de diffusion et de formation de la nouvelle Fondation Arc en Scènes.

A l’automne 2009, Andrea Novicov fondateur et jusque-là directeur de la Compagnie Angledange succède à Gino Zampieri. En 2013 Anne Bisang, qui a entre autres dirigé la Comédie de Genève de 1999 à 2011, reprend les rênes du TPR.

Les archives relatant les années 1961 à 2001 du Théâtre Populaire Romand sont déposées depuis le 1er août 2001 (40ème anniversaire de la compagnie) auprès de la Collection Suisse du Théâtre CST (ou Schweizerische Theatersammlung) à Berne

En 2011, la structure regroupant le TPR, le Théâtre et la Salle de Musique de la Chaux-de-Fonds a été labellisée et renommée Arc en Scènes – Centre Neuchâtelois des Arts Vivants, pourvu de différentes missions d’accueil, création, diffusion, formation et dont le TPR est l’outil de création.

En 2015 l’ensemble des trois salles prend le nom de Théâtre Populaire Romand – Centre Neuchâtelois des Arts Vivants.


Beau-Site

Largeur mur à mur (pas de cadre) 12,60 au sol, 11,50 sous le gril.
Profondeur 9,50 en configuration frontale (salle variable)
Hauteur sous le gril (réseau de passerelles couvrant toute la salle) 5,95.

198 places

L’heure bleue

Ouverture du cadre 7,29 – hauteur maximum 5.51
Largeur derrière le cadre 15,10
Profondeur derrière le cadre 8,20
Hauteur sous perches 11,37

531 places

Les dimensions ci-dessus sont indicatives, seules les informations fournies par le théâtre feront foi.


Map powered by MapPress